Quel est le taux normal d’impôt sur les sociétés en 2021 ?

Le calcul de l’impôt sur le revenu comprend la détermination du bénéfice fiscal, également connu sous le nom d’assiette imposable. Ce dernier nécessite du travail pour ajuster le résultat comptable. Une fois que la base de calcul est connue, il est nécessaire de savoir quel tarif sera appliqué pour déterminer le montant de l’IS.

Comment calculez-vous l’assiette imposable ?

A lire aussi : Comment sont imposés les loyers de votre location meublée ?

Le résultat comptable n’est pas pris à 100 % comme base de calcul de l’IS ; certains ajustements doivent être effectués pour déterminer le bénéfice fiscal.

Ces ajustements se rapportent, d’une part, à la réintroduction de charges non déductibles fiscales, par exemple aux amendes payées et, d’autre part, à la déduction de biens exemptés du SI, tels que les dividendes reçus. Le le montant obtenu après les réintégrations et les déductions est l’assiette imposable (ou le bénéfice fiscal).

A lire en complément : Comment créer un déficit foncier ?

Quels sont les taux de SI applicables au Maroc ?

Avec effet au 1er janvier 2016, le taux de 30 % est remplacé par quatre taux proportionnels, chacun s’appliquant à une partie de l’assiette imposable. Le tableau suivant résume les différents taux de l’IS et les groupes de profit auxquels ils s’appliquent :

Montant du bénéfice net Intérêts
inférieurs ou égaux à 300 000 DHS 10 %
De 300 001 à 1 000 000 DHS 20 %
Plus de 1 000 000 DHS 31%

Le taux progressif a été fixé par la loi de finances pour 2018.

Notez que la CGI offre des taux de SI variant de 8 % à 37 %.

Comment calculer l’impôt sur les sociétés ?

Après avoir trouvé l’assiette imposable, la société doit la multiplier par le taux correspondant à la marge du bénéfice fiscal. Le montant de l’événement nous donne la valeur de l’IS qui doit être versée à l’État au plus tard le 31 mars de l’année suivante (année N 1).

Cas d’illustration :

La société TRANSPORTING SA, spécialisée dans le transport routier, est une SA couverte par l’IS. Il a été créé il y a plus de 5 ans.

Pour l’année N, le résultat comptable était de 800 000 dhs.

Cette entreprise n’a pas de déficits antérieurs à transférer.

Calculons le SI pour l’exercice N de TRANSPORT SA.

  • Phase 1 : Examen des dépenses et des recettes

Un aperçu des dépenses et des revenus de l’entreprise révèle ce qui suit :

— Une amende enregistrée par la société d’un montant de 10.000 dhs. Ce montant doit être remboursé car il s’agit d’un montant non déductible.

— Dividendes reçus d’intérêts dans une autre société dont elle est actionnaire pour un montant total de 140 000 dhs. Ce montant devrait être déduit du résultat comptable complètement exempté du SI.

  • 2ème étape : la détermination du résultat fiscal :

Pour déterminer l’assiette imposable, rajustez le résultat comptable en rétablissant les frais non déductibles et déduction pour revenu non imposable. Ces opérations sont effectuées à l’aide d’un tableau connu sous le nom de « tableau de transition du revenu comptable au bénéfice ou perte fiscale », qui permet, en particulier, de passer du revenu comptable à la perte fiscale.

Ce tableau est un élément important de l’ensemble fiscal soumis par les contribuables assujettis au IS.

Dans notre exemple, la table du débit fiscal est la suivante :

total

10

000

Année N

1) Résultat comptable de l’exercice 2) Déplacement des dépenses— Pénalité versée 800 00010 000
Recouvrement

000

3) Déductions— Dividendes reçus

140
Bénéfice fiscal = (800.000 10 000) — 140 000 = 670 000

670 000
  • Phase 3 : Calcul de l’Est

Le calcul de l’impôt sera basé sur le bénéfice fiscal de l’ordre de 670 000 dhs. Ce montant est compris entre 300001 et 1 000 000 dhs, alors le taux applicable est de 20 %.

Donc,

IS= 670 000* 20% =134 000dhs