Quel type de bail pour une association ?

Vous exercez une profession libérale ou vous êtes une association à la recherche de nouveaux bureaux ? Vous aurez alors la possibilité de conclure un contrat de location professionnel. Ce type de bail est destiné uniquement aux locataires exerçant une activité professionnelle (ni commerciale, artisanale ou agricole). Cependant, vous pouvez choisir entre un bail professionnel ou un bail commercial. Cependant, il n’est pas possible d’appliquer le statut de baux professionnels si l’activité du locataire est à la fois commerciale et professionnelle. Dans ce cas, le contrat de location mixte devra être contracté.

A lire également : Quelle taxe pour un local commercial ?

Pour le résumé

  • Les principes du bail
  • Conditions générales du bail professionnel
  • Différences par rapport au bail commercial

Leasing professionnel pour vos bureaux : le principe

Selon la loi, le professionnel bail principalement axé sur les professions libérales.

A découvrir également : Comment changer la destination d'un immeuble ?

Qu’ est-ce qu’une profession libérale ?

Les professionnels libéraux sont des professionnels dont le revenu est imposé à la BNC (Gains non commerciaux). Parmi eux sont : avocats, comptables, médecins, archi mais aussi certains radgivning.

En tant que professionnel libéral, vous aurez la possibilité de signer un bail commercial en tant que bail professionnel . Mais d’autre part, seuls les professionnels libéraux pourront signer un bail professionnel pour la location de leurs bureaux

La forme et le contenu du bail professionnel

Il peut s’agir d’une immersion privée ou d’un notaire. D’autre part, le contrat de location devra être écrit obligatoire. Aucune forme n’a été imposée à sa rédaction. Toutefois, le bail devrait contenir un certain nombre d’éléments :

apparence du locataire et du propriétaire (nom, adresse, sirène, représentant…) — désignation des locaux — duréeloyer et frais — obligations du locataire et du propriétaire.

Certains diagnostics obligatoires doivent être joints au bail : amiante, état des risques, DPE. L’inventaire des points d’accès sera également important.

Quand et comment le bail commercial s’applique-t-il ?

La durée et le renouvellement du bail professionnel

Il est signé pour une durée minimale de 6 ans. Le bail commercial est assez souple car il permet au locataire de résilier le bail à tout moment, sous réserve d’unpréavis de 6 mois . Il est donc plus facile de quitter les locaux qu’avec un contrat de location commerciale.

Une fois les 6 ans terminés, seul le propriétaire a le choix de prolonger ou non le bail pour une période de 6 ans. Sans demande préalable de l’une des parties, le contrat de location est automatiquement renouvelé pour 6 ans.

Il convient de noter que, contrairement au bail commercial, le bail professionnel ne prévoit pas de frais d’expulsion.

Location et partage des charges

Le loyer

Le montant du loyer est librement déterminé par les parties. Il est nécessaire que le calendrier de paiement soit spécifié. Habituellement, les tarifs de location sont mentionnés trimestriellement à l’avance, mais les parties peuvent s’entendre sur une fréquence différente.

Le prix de location peut être révisé , à condition qu’un indice de référence soit spécifiquement défini dans le contrat de location. Sinon, le montant de le loyer le même, sans aucune révision, pendant la durée du contrat.

La garantie de dépôt

Appelerun dépôt n’est pas requis , mais habituellement votre propriétaire demande un dépôt égal à 3 mois de loyer hors taxes, hors frais. Il vous sera retourné à la fin de votre contrat de location selon les conditions énoncées dans le contrat de location (en particulier les périodes de retour sur lesquelles vous devez être vigilant)

Travaux et charges

Encore une fois, la répartition des œuvres et des charges est librement déterminée par les parties. La plupart des frais sont pris en charge par le locataire, de la même manière que pour le bail commercial, où seuls les travaux et les dépenses relèvent de l’article 606 du Code civil sont supportés par le propriétaire. Néanmoins, rien ne vous empêche de négocier une autre allocation.

Sous-location et cession d’activités

La plupart du temps, vous serez en mesure de sous-louer tout ou partie de vos bureaux, à condition que votre bail ne vous interdise pas expressément location . Cependant, il est important d’obtenir le consentement préalable de votre propriétaire dans tous les cas, afin d’éviter tout litige.

En ce qui concerne l’attribution de votre bail professionnel, il doit nécessairement être communiqué au propriétaire . Les conditions d’utilisation et d’approbation peuvent être indiquées sur le contrat de location.

La fin du bail professionnel

Le locataire peut résilier le bail à tout moment, à condition qu’il respecte une résiliation minimale de six mois , envoyée au bailleur par lettre recommandée ou par un acte d’huissier de justice. C’est l’une des principales différences avec le bail commercial, dans lequel le locataire est impliqué dans une période de trois ans (3 ans) consécutifs.

Le propriétaire, quant à lui, ne peut pas résilier le bail professionnel avant son terme.

Différences entre les baux commerciaux et les baux commerciaux

Source de fographie:MacSF.