Assurance emprunteur : comment les banques tentent-elles d’entraver la liberté de changer d’assurance ?

Assurance

Depuis le début de l’année 2020, les particuliers peuvent changer d’assurance emprunteur quand ils le souhaitent. Un avantage important qui coûte cher aux banques, car celles-ci profitaient jusqu’alors d’une position hégémonique jalousement gardée. Résultat, des milliers de clients se sont plaints des multiples entraves posées par leurs banques quand ils ont voulu changer d’assurance.

Changer d’assurance emprunteur pour faire des économies

Lorsque vous faites un crédit auprès d’une banque ou d’un organisme spécialisé, vous avez l’obligation de souscrire à une assurance emprunteur. Généralement, la banque vous en propose une et vous informe que vous pouvez en choisir une autre ailleurs, à condition qu’elle propose les garanties minimum requises.

A voir aussi : Assurance habitation, guide pour ceux qui veulent acheter leur première maison

Le problème, c’est que la plupart des clients craignent tellement de ne pas obtenir leur crédit, qu’ils ne prennent pas le risque de contrarier leur banque. Or, les assurances qu’elles proposent ne sont presque jamais les plus intéressantes. En permettant aux emprunteurs de changer d’assurance à n’importe quel moment, cette loi leur offre l’opportunité de faire beaucoup d’économies. Les banques de leur côté perdent un produit avec une marge importante.

Des techniques illégales pour retenir leurs clients

La résistance que les banques opposent à leurs clients qui souhaitent changer d’assurance emprunteur prouve bien la manne financière que représente ce secteur pour elles. La plupart des clients qui ont dénoncé ces entraves illégales témoignent des mêmes comportements : le non-respect des délais de réponse légaux, l’augmentation subite des frais d’assurance sur les dernières mensualités, des garanties trop faibles dans les contrats proposés.

A lire en complément : Assurance du contenu, les grandes lignes pour la souscription

Résultat, beaucoup de particuliers qui ont souhaité changer d’assurance emprunteur se sont retrouvés avec deux contrats en même temps. La résiliation de l’ancien dépassant les délais légaux, ils doivent commencer à payer le nouveau. Cela représente parfois des centaines d’euros par mois, surtout quand la banque que vous quittez augmente le coût du contrat à l’annonce de sa rupture.

Comment réagir en cas de problème avec sa banque ?

Les banques sont des organismes extrêmement puissants qu’il est difficile d’attaquer. Néanmoins, la loi est du côté des clients souhaitant changer d’assurance. Conservez donc précieusement la preuve de vos demandes et tous les papiers qui témoignent en votre faveur. Dès que le délai légal n’est pas respecté, envoyer immédiatement une lettre de mise en demeure à votre agence.

Beaucoup d’agences vous répondront que ce genre de chose n’est pas de leur responsabilité. C’est vrai, mais vous n’avez accès à personne d’autre pour faire respecter vos droits et les sièges sociaux s’en assurent. Ne soyez pas dupe et n’hésitez pas à multiplier les rendez-vous avec votre conseiller pour