Assurance emprunteur : indispensable du prêt immobilier

554
Partager :

Environ 60% des Français s’orientent vers l’emprunt pour le financement de leurs projets immobiliers. En effet, l’emprunt permet d’accéder à la somme dont vous avez besoin, en un rien de temps. Et il est possible d’étaler le remboursement sur plusieurs années. Néanmoins, il faut savoir que ce moyen de financement implique la souscription à une assurance emprunteur dans la plupart des cas. Comment fonctionne ce type d’assurance ? Qu’est-ce qu’il faut savoir avant d’y souscrire ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Quel est le rôle de l’assurance emprunteur ?

Il existe des situations qui font qu’il est impossible de continuer le remboursement d’un prêt immobilier. C’est le cas du décès, de la perte totale et irréversible d’autonomie, de l’invalidité permanente partielle ou totale, de l’incapacité totale de travail ou encore de la perte d’emploi. Mais si vous ne pouvez plus continuer le remboursement, comment la banque va-t-elle récupérer les sommes restantes ?

A lire en complément : Assurance emprunteur : comment les banques tentent-elles d’entraver la liberté de changer d’assurance ?

C’est là tout l’intérêt de l’assurance emprunteur. Les garanties de ce type d’assurance se focalisent sur les situations que nous avons précitées. Nous vous invitons à faire un tour sur le site de https://www.cardif.fr/assurance-emprunteur/assurance-pret-immobilier pour en savoir plus à ce sujet.

Quoi qu’il en soit, si vous vous trouvez dans l’incapacité de rembourser le prêt, la compagnie d’assurance va le réaliser à votre place. C’est la raison pour laquelle les banques imposent la souscription à l’assurance emprunteur.

A lire aussi : Assurance du contenu, les grandes lignes pour la souscription

Une législation favorable au consommateur

Avoir une assurance emprunteur est presque une condition sine qua non pour que votre demande de prêt immobilier aboutisse. Avant, la banque pouvait demander à son client de souscrire à une assurance emprunteur auprès d’une compagnie d’assurance partenaire. Mais grâce à la loi Lagarde 2010, le consommateur peut se prévaloir du principe de délégation d’assurance.

Désormais, le consommateur a la liberté de choisir la compagnie d’assurance au sein de laquelle il va signer son contrat d’assurance emprunteur. Mais pour cela, il doit tout de même respecter le principe d’équivalence de garantie. Selon ce principe, il faut que l’assurance emprunteur de la compagnie tierce ait des garanties au moins égales à celles proposées par la compagnie partenaire de la banque.

Il faut aussi savoir que depuis la loi Lemoine de 2022, l’assuré a la possibilité de résilier à tout moment son contrat d’assurance emprunteur et signer dans une autre compagnie d’assurance. Cette loi a pour objectif de faciliter l’accès à des contrats d’assurance plus avantageux. Quoi qu’il en soit, le principe d’équilibre des garanties doit toujours être respecté.

Vérifiez bien avant de signer votre contrat d’assurance emprunteur

Comme il a été mentionné, vous pouvez vous prévaloir des principes tels que la délégation d’assurance. Certes, vous avez la possibilité de changer d’assurance emprunteur à tout moment. Mais cela ne signifie pas que vous ne devez pas bien vérifier le contenu d’un contrat d’assurance avant de signer. Vous devez, par exemple, vérifier les garanties prévues dans le contrat, les cas d’exclusion, le délai de carence ou encore le coût de l’assurance. Par exemple, si certains passages du contrat s’avèrent trop ambiguës pour vous, alors vous pouvez demander des explications auprès de la compagnie d’assurance.

Partager :