Quelles sont les démarches à effectuer lors d’un achat immobilier ?

L’immobilier reste un investissement fiable pour avoir un revenu complémentaire, jouir de la défiscalisation lors de logement locatif ou encore avoir son propre chez-soi. Après que vous ayez trouvé le bien de vos rêves, il faut maintenant l’acquérir. Et là, il faudra suivre méticuleusement les étapes pouvant vous permettre de prendre votre bien en toute sérénité et sécurité. Voici les démarches à effectuer lors d’un achat immobilier.

L’offre d’achat

A découvrir également : Défiscaliser avec la loi Pinel

Trouver un bien immobilier qui vous corresponde peut prendre du temps. Pour vous faire profiter de ce précieux temps, rapprochez-vous d’une agence comme AGDA Annecy afin de découvrir ses appartements au bord du lac et au pied de magnifiques montagnes. Une fois la perle rare trouvée, il est de bon ton que vous rédigiez une offre d’achat adressée directement au propriétaire ou par l’entremise de l’agence immobilière. Si le vendeur accepte cette offre, c’est qu’il est engagé à bloquer la maison à votre profit le temps qu’un compromis ou une promesse de vente soit signé devant un notaire.

Avant donc de faire votre offre, tenez compte du budget global du projet et insérez-y les frais du notaire. Ces frais sont de 3 % du prix d’acquisition d’un bien neuf et de 7 % pour l’ancien.

A lire également : Défiscaliser avec la loi Pinel

Le compromis ou la promesse de vente

Avec cet acte, le vendeur s’engage à vendre un bien immobilier à un acheteur en précisant les conditions de la vente. En signant le compromis de vente, l’acquéreur s’engage réellement à acheter le bien. Cela vous dispense de frais d’enregistrement. En optant pour la promesse de vente, vous vous engagez à vous prononcer sur l’achat ou non du bien dans un délai fixé par le vendeur. Cependant, vous vous acquitterez de frais d’enregistrement et prenez le risque que le vendeur cède le bien à un autre adhérent.

La signature de l’avant-contrat (compromis ou promesse de vente) nécessite le versement d’un acompte équivalent à 10 % au maximum du prix de vente. Son montant sera déduit de la somme totale à payer. Lorsque vous êtes amené à souscrire un emprunt immobilier, demandez une clause suspensive qui vous déchargerait de tout engagement si l’obtention du prêt ne venait pas à être un succès. Ainsi, vous récupérerez votre indemnité d’immobilisation. Vous pouvez récupérer votre garantie 21 jours après les 7 jours de rétractions dont vous bénéficiez suite à la signature de l’avant-contrat.

L’offre de prêt

Il est temps que vous contactiez votre banque afin d’obtenir un crédit immobilier qui sera lié à l’acte de vente du bien immobilier. Avant de la contacter, rassurez-vous que vous disposez des documents nécessaires pour contracter le prêt. Il s’agit de votre contrat de travail, votre livret de famille, votre dernier bulletin de salaire, vos derniers relevés bancaires et vos derniers avis d’imposition. Après ces formalités remplies, la banque vous adressera un accord de principe. Le dossier sera par ailleurs envoyé à un organisme de cautionnement pour l’accord de garantie. Deux ou trois mois après, vous recevrez votre offre de prêt renfermant les conditions d’emprunt.

L’acte de vente

Il est signé chez le notaire en présence des deux protagonistes. Vous devez dès lors vous acquitter du prix d’achat et des frais du notaire avant de prendre les clefs et les attestations de propriété. Le titre de propriété vous sera transmis après que le notaire ait reçu la copie authentique de l’acte de vente du bureau des hypothèques.