Comment réduire son imposition en tant que freelance ?

872
Partager :

En tant qu’indépendant, on peut se demander si les frais professionnels peuvent être déduits. Contrairement aux salariés, les indépendants doivent couvrir les coûts de leurs activités professionnelles. Heureusement, l’administration fiscale offre plusieurs possibilités de déduire ces frais du revenu imposable. Il s’agit de garantir l’équité entre les salariés et les indépendants.

Une déduction des frais professionnels en entreprise individuelle

En tant qu’entrepreneur individuel, vous pouvez déclarer vos dépenses professionnelles comme frais généraux, qui sont déductibles lors de la déclaration d’impôts en tant que freelance. Toutefois, il est essentiel de s’assurer que ces dépenses sont directement liées à votre activité professionnelle. Voir ceci pour demander l’aide d’un cabinet en gestion de patrimoine.

A voir aussi : Pièce de rechange pour ventilation professionnelle : Pourquoi l'entretien est important ?

La déduction de dépenses personnelles peut entraîner des redressements fiscaux et de graves conséquences. Il est donc essentiel de faire attention aux dépenses que vous déclarez en tant que déductions.

En tant qu’entrepreneur individuel, vous pouvez déduire certains frais généraux de votre chiffre d’affaires. Ces frais comprennent les coûts de transport, les coûts d’approvisionnement et les loyers qui peuvent être déduits.

A lire aussi : Séjour à Meribel Mottaret : choisissez bien votre location d’appartement

En tant que propriétaire d’une entreprise individuelle, vous pouvez réclamer des dépenses supplémentaires en fonction du type de travail que vous effectuez. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à l’organisme compétent en matière de fiscalité des entreprises afin d’obtenir un relevé complet des coûts indirects. Un cabinet en gestion de patrimoine est aussi capable de vous aider à ce sujet.

En cas de contrôle fiscal, il est important pour un entrepreneur individuel de justifier correctement chaque dépense déductible. Cela signifie qu’il doit conserver toutes les factures et tous les reçus à titre de preuve.

Juste un rappel amical, selon la loi française, il est obligatoire de conserver les justificatifs de dépenses pendant une durée de six ans. L’administration fiscale recommande également de conserver les justificatifs de frais professionnels durant la même durée. Afin de faciliter la conservation de ces documents, les freelances peuvent opter pour la numérisation de leurs justificatifs.

Une application d’un abattement forfaitaire en micro-entreprise

Le régime fiscal de la micro-entreprise est plus simple que celui de l’entreprise individuelle, mais l’inconvénient est que vous ne pouvez pas déduire les frais professionnels du chiffre d’affaires lors de votre déclaration d’impôt.

Les auto-entrepreneurs bénéficient d’une déduction fiscale forfaitaire sur la base du chiffre d’affaires déclaré. Cette déduction est un pourcentage établi par l’administration fiscale et prend en compte les frais professionnels liés au chiffre d’affaires.

Le pourcentage peut varier en fonction du type d’activité :

  • pour les professions libérales 34 % 
  • pour les activités dans la catégorie du BIC (bénéfices industriels et commerciaux) 50 % ;
  • pour les activités d’achat et revente 71 %.

Ce régime peut être avantageux pour les micro-entrepreneurs si leurs frais professionnels sont inférieurs à la déduction forfaitaire. En revanche, si leurs dépenses dépassent la déduction, d’après un cabinet en gestion de patrimoine,  il peut être plus avantageux de passer au régime de l’entreprise individuelle et de déduire les frais réels.

La mise en place d’un plan d’épargne-retraite

Lorsque l’on débute en tant que free-lance, la retraite n’est pas forcément au premier plan des préoccupations. Cependant, il est important de noter que le régime de pension standard des free-lances peut ne pas fournir un soutien financier adéquat pendant la retraite, compte tenu des revenus gagnés tout au long de la carrière. Trouver de l’aide pour bien prépare votre retraite avec un cabinet en gestion de patrimoine.

En ce qui concerne le paiement des cotisations de sécurité sociale, il existe une différence entre le statut de salarié et celui d’indépendant. Alors qu’un salarié bénéficie des cotisations de son employeur, un indépendant est responsable du paiement de ses propres cotisations. 

En tant qu’indépendant, s’assurer une pension de retraite confortable doit être une priorité absolue, c’est là qu’un cabinet en gestion de patrimoine intervient. L’un des moyens d’y parvenir est d’adhérer à un plan d’épargne retraite individuel (PER). Ce faisant, non seulement vous préparez votre avenir, mais vous bénéficiez également de déductions fiscales sur les sommes versées dans votre plan d’épargne.

 

 

Partager :