Comment calculer le taux de rendement d’un placement ?

L’ essentiel

  • Le taux d’intérêt simple diffère des intérêts composés en ce qu’ils ne produisent pas d’intérêt ; l’intérêt
  • sur les livrets est généralement calculé sur deux semaines, de sorte que le calcul est différent ;
  • Le taux actuariel permet des comparaisons entre différents placements.

Le calcul des taux d’intérêt est une étape essentielle avant d’envisager un investissement financier. Il nous permet d’anticiper les rendements des investissements de façon prospective et de faire des comparaisons. Qu’il s’agisse d’un contrat d’assurance-vie, de l’ouverture d’un compte d’épargne à terme ou d’un compte d’épargne courant (livret A, LDD…), nous vous présentons les clés de compréhension pour pouvoir calculer vous-même les intérêts sur vos placements !

A découvrir également : Estimation appartement à Paris

Lire aussi

Retrouvez notre sélection des meilleurs investissements.

Lire également : Comment créer un fonds d'investissement immobilier ?

Quelle est la différence entre les taux d’intérêt simples et les taux composés ?

Savoir distinguer entre taux d’intérêt simples et taux d’intérêt composés est d’une importance primordiale, car il en résulte une méthode de calcul différente et donc des rendements différents.

Calcul de l’intérêt simple

Les taux d’intérêt simples sont calculés sur la base du capital investi sans que ces intérêts ne donnent lieu à des intérêts.

Ainsi, la méthode de calcul du taux d’intérêt simple est relativement simple, si le taux d’intérêt est exprimé en pourcentage, alors le montant des intérêts reçus au cours de la période d’investissement spécifique est :

Capital x taux d’intérêt x nombre d’années d’investissement

Pour savoir combien de capital est disponible après une certaine période de temps :

Capital x (1 taux d’intérêt x nombre d’années d’investissement)

Exemple

Si vous placez 1 000 euros pendant 5 ans à un taux d’intérêt simple de 5%, alors à la fin des 5 années, vous aurez gagné ce qui suit :

1 000 x 5 % x 5 = 250 euros d’intérêt reçu en 5 ans ou 50 euros par an.

Calcul des intérêts composés

Contrairement aux intérêts simples, les intérêts composés eux-mêmes produisent des intérêts. Ainsi, le taux d’intérêt de l’année dernière sera ajouté à votre capital pour le calcul de l’intérêt pour la prochaine période à partir de laquelle le terme « intérêt composé » ou « intérêt capitalisé ».

Vous comprendrez que, à un taux équivalent, les intérêts capitalisés sont plus gratifiants.

La méthode de calcul des économies obtenues à la fin de plusieurs années est la suivante :

Capital x (1 taux d’intérêt) ^ Nombre d’années d’investissement

Exemple

Si vous placez 1 000 euros pour 5 à un taux d’intérêt composé de 5%, votre capital est :

1 000 x (1 5 %) ^5 = 1 276,28 EUR ou 276,28 EUR intérêts perçus.

L’ investissement a généré des intérêts ainsi généré 26,28€ d’intérêt supplémentaire grâce à des intérêts capitalisés.

Comment calculer le taux d’intérêt par deux semaines ?

De nombreux investissements financiers ont un taux d’intérêt annuel pour faciliter le calcul des déposants. Dans la pratique, cependant, les taux d’intérêt s’appliquent souvent sur des périodes plus courtes. Par exemple, l’intérêt sur un livret A est acquis dans un délai de deux semaines : l’intérêt est calculé en 15 jours sur la base des montants disponibles dans le carnet d’épargne.

Note : Pour les livres d’épargne, les intérêts sont calculés sur la base des montants disponibles les 1er et 16 de chaque mois. Le meilleur moment pour effectuer un virement sur votre compte d’épargne est le 30e (ou 31 selon le mois) et le 15 du mois. Inversement, le meilleur moment pour effectuer un enregistrement est le 17 ou le 2 du mois.

Afin de calculer le montant des intérêts simples par quatorze jours sur une année, il convient d’appliquer la formule suivante :

Capital x taux d’intérêt x (nombre de quatorze jours /24)

Note : Il y a 24 semaines deux semaines par an.

Notez que cette formule permet de calculer l’intérêt pour une année (et non plus parce que l’intérêt est capitalisé d’une année à l’autre) pour le capital constant. Si le capital varie au cours de l’année, les intérêts doivent être calculés séparément sur chaque montant du capital, puis une somme du total.

Exemple

Soit un livret A payé à 0,75%, entre le 1er janvier et le 17 mars, le montant disponible est de 1000 euros. Par la suite, un paiement de 1 000 a été versé le 30 mars. Quels intérêts sont collectés en n 1 ?

Entre le 1er janvier et le 17 mars (6 14 semaines) : 1.000 x 0,75% x 6/24 = 1,88 euro

Entre le 18 mars et le 31 décembre : 2.000 x 0,75% x 18/24 = 11,25 euros

Le montant total des intérêts perçus sur un an est donc de 13,13 EUR, ce qui signifie une économie totale de 1 012,25€ à la fin de l’année.

Comment passer des taux nominaux aux taux actuariels pour comparer les placements ?

Lorsqu’on compare différents types d’investissements, il peut être intéressant de raisonner en termes de tarifs actuariels. Après tout, le taux actuariel permet de prendre en compte les coûts d’opportunité liés à la transmission du temps sur une somme d’argent. Autrement dit, le taux actuariel tient compte du principe selon lequel aujourd’hui il vaut mieux avoir 1 000 euros que 1 000 euros en dix ans : ces deux montants sont nominalement identiques, mais n’ont pas la même valeur, donc la différence entre un taux d’intérêt nominal et un taux d’intérêt actuariel.

Par exemple, si un compte à terme prévoit le paiement d’intérêts annuels de 4 % après une période de quatre ans, il n’est pas le même que le paiement annuel d’intérêts de 4 % sur quatre ans. Les intérêts payés annuellement peut susciter eux-mêmes de l’intérêt, ce qui n’est pas le cas dans la première situation. Le taux actuariel doit donc être calculé :

Vitesse actuarielle = ((1 taux nominal/coef) ^coef -1) x 100

Coef = durée d’un an/période totale

Exemple

Soit un compte à terme nominal de 4 % pour un paiement d’intérêts à la fin de quatre ans :

Vitesse actuarielle = (1 4%/(¼)) ^¼ — 1 = 3,7%

Quels sont les placements présentant les taux d’intérêt les plus élevés ?

L’ analyse académique des investissements financiers montre que les actions sont les investissements les plus rentables à long terme, avec un rendement moyen de 8% par an à long terme. L’investissement en actions vous expose à des risques de fluctuation, qui augmentent certes, mais aussi à la baisse. Heureusement, une bonne méthode d’investissement aide à réduire les risques. Nous vous conseillons de lire gratuitement notre Guide Investor Smart Investor télécharger.

38 pages en PDF

Apprendre à investir comme le prix Nobel d’économie.

Je télécharge le Guide