Comment signaler une vente de maison aux impôts ?

29
Partager :

La vente d’un bien mobilier est sujette à une déclaration aux impôts. Noter que cette déclaration est importante, car elle doit être incluse dans votre déclara de revenue. Quelle est la procédure qu’il faut adopter pour signaler la vente d’une maison aux impôts ? Vous voulez plus d’informations sur cette procédure ? Cet article vous renseignera sur les étapes à suivre pour signaler une vente de maison aux impôts.

Signaler la vente à un notaire.

La soumission a l’impôt sur le revenu, fait de vous un déclarant des modifications éventuelles sur votre patrimoine. De ce fait, lorsque vous réalisez une plus-value mobilière, il est important de faire votre déclaration. En effet, à la vente d’une maison, l’impôt est prélevé sur le gain que vous vous êtes fait.  Vous obtenez un bénéfice sur ma vente, et donc cela vous soustrait aux formalités de déclaration de vente aux impôts.

A découvrir également : Comment calculer le taux de rendement d'un placement ?

Pour ce faire, il faudrait que la vente se soit réalisée dans les bonnes règles, c’est-à-dire en présence d’un notaire. Cela permet de se rassurer de la légalité, mais encore de la confirmation de la vente. Il faudra alors reporter la déclaration de plus-value sur la déclaration de revenu. Le notaire en présence devra se charger du reste de la procédure fiscale pour le compte du contribuable que vous êtes.

Il faut aussi noter que ce prélèvement fiscal ne se fait pas quand il s’agit de votre maison principale. Ce ventre constitue une exonération dans le cadre de l’imposition sur vente de maison.

A voir aussi : Pourquoi faire appel à un architecte pour son projet de construction ?

Donner la possibilité au notaire de faire la déclaration aux impôts.

Une fois les clauses et la régularité du contrat de vente en règle, le notaire se charge de calculer la plus-value réalisée. Ce calcul se fait suivant un formulaire spécifique et sur la base de la date d’acquisition du bien dont le notaire a connaissance. Non seulement il se charge du calcul de la plus-value, mais il calcule aussi le montant de l’imposition et la paye. En ce qui concerne le report dans la déclaration de revenus, ce sera juste les montants des plus-values mobilières imposables de l’année qui y seront insérés.

Le calcul de la plus-value est fait de façon individuelle, c’est-à-dire pour chaque bien. Par exemple si vous vendez deux biens, vous aurez à calculer deux plus-values : pour le 1er bien vendu et ensuite le second. L’addition des deux montants sera faite et soumise à l’impôt. L’impôt sera donc calculé sur ce montant ; celui-ci étant de 19% du montant delà plus value. Le notaire effectuera suite a cela les formalités de déclaration. Il se chargera d’établir la déclaration de la plus-value et la paye pour le vendeur. Il joue un rôle d’intermédiaire entre les deux parties.

De son côté, le contribuable inscrira la plus-value sur sa déclaration de revenu. Ceci ne veut pas dire que l’imposition sera appliquée une deuxième fois. Qu’il vous souvienne en ce moment que le notaire a déjà soumis cette plus-value a l’impôt. Cette inscription servira principalement au calcul du revenu fiscal de référence du foyer.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons