C’est quoi la garantie dommage ouvrage ?

L’ assurance est toujours frustrante parce qu’il s’agit de payer une prime d’assurance, souvent chère, alors que vous espérez ne jamais l’utiliser. Mais lorsque les difficultés se multiplient, les fautes professionnelles ou les problèmes techniques s’accumulent, vous mesurerez pleinement les avantages de souscrire l’assurance non-vie appropriée.

Résumé

Le contexte du cadre réglementaire Une assurance facultative pour le particulier ? Assurance non-vie : que faire ? Beaucoup d’avantages ! Travail et sans entretien… Qui l’approuve ? Souvent des primes d’assurance élevées… Trouver un assureur Répondre en cas de refus

A lire également : Comment rédiger un règlement de copropriété ?

travaux importants sur les logements existants ou, surtout, lors d’une nouvelle construction, sont couverts par l’assurance non-vie, cette garantie est obligatoire Les .

La question n’est pas de savoir si vous devez souscrire au contrat, mais plutôt d’identifier le contrat qui répond pleinement à votre situation.

A lire également : Comment calculer le taux de rendement d'un placement ?

Le contexte du cadre réglementaire

Si l’on se réfère à l’article L. 242-1 de la loi sur les assurances, « toute personne physique ou morale qui, agissant en tant que propriétaire de l’ouvrage, vendeur ou mandataire du propriétaire de l’ouvrage, veille à ce que les travaux de construction soient effectués, doit souscrire avant l’ouverture du chantier, pour son compte ou pour celui de propriétaires successifs, assurance qui, en dehors de toute détection de responsabilité, le paiement de tous les travaux de réparation de dommages de la nature de ceux responsables des constructeurs au sens de l’article 1792-1, fabricants et importateurs ou le contrôleur technique sur la base de l’article 1792 du code civil ».

En outre, l’article L111-28 du Code de la construction et du logement impose à toute personne dont la responsabilité découle du travail sur un bâtiment, d’être couverte par une assurance non-vie. Le délinquant est passible d’une amende de 75 000 euros ou 6 mois d’emprisonnement (article L111-34).

Une assurance facultative pour le particulier ?

Les règlements renoncent aux sanctions pour une personne qui construit sa maison pour elle-même ou pour sa famille. Pour que certains « auto-constructeurs » prennent le risque de se passer d’une assurance non-vie.

D’ autre part, si le bénéfice à court terme sur la prime d’assurance est réel, c’est une grave erreur de calcul à long terme ! En effet, en cas d’abus, la garantie de dix ans du fabricant fournira des réparations, mais elle peut être longue et coûteuse.

Par la suite, certaines institutions financières peuvent refuser de vous accorder votre prêt si vous n’avez pas souscrit à cette assurance.

Enfin, en cas de vente de la maison dans les 10 ans après le travail, le notaire vous demandera de fournir le certificat d’assurance dommages et biens . Sinon, demander à l’acheteur l’annulation de la vente ou une réduction du prix.

Et en cas de perte, vous êtes personnellement responsable envers l’acheteur de toutes les conséquences découlant de ce manque d’assurance.

Assurance non-vie : que faire ?

Cette assurance vous permet d’être rapidement indemnisé en cas de faute professionnelle due au travail. Le dommage couvert est celui qui met en péril la force de la maison ou la rend inhabitable  :

  • Des fissures importantes dans les murs,
  • Affaissement du sol,
  • L’ effondrement du toit,
  • Des infiltrations d’eau à travers le toit,
  • Parois des défauts d’isolation thermique,
  • Défauts dus à un défaut de sol.

Les biens d’équipement inextricablement liés à la structure sont couverts, comme le chauffage central.

Beaucoup d’avantages !

Le principal avantage de l’assurance non-vie est que dans le cas d’un problème avec l’un des cas ci-dessus, il est pas nécessaire d’attendre jusqu’à ce que les obligations sont établies , ce qui peut durer de nombreuses années.

Lorsque vous avez reçu une indemnisation, vous n’avez qu’à traiter avec un expert qui ne demande pas de responsabilité, mais qui détermine seulement la réalité et l’importance de la catastrophe. Vous serez alors indemnisé dans 90 jours, sans attendre les conclusions d’un tribunal. Dans une deuxième étape, l’assureur se tourne contre les responsables des dommages.

La garantie entre en vigueur après un an à compter de la date d’achèvement des travaux , après l’expiration de la garantie d’achèvement complet. Il vous couvre pendant neuf ans, jusqu’à ce que la garantie de 10 ans soit éteinte.

Travail et sans entretien…

assurance non-vie ne couvre pas les défauts d’entretien ou l’utilisation abusive de votre maison L’  : par exemple, une fuite de machine à laver ou un trop-plein de baignoire doit être déclaré à votre assurance habitation et non à votre assureur non-vie.

Qui l’approuve ?

C’ est à vous, l’entrepreneur qui fait le travail, de souscrire cette assurance. Dans certains cas, il peut vous être offert par les entreprises qui effectuent le travail.

Lorsque vous effectuez un achat sur plan, il est inclus dans le contrat, et si vous signez un contrat de construction avec un constructeur de logements unifamiliaux, le promoteur vous offrira de vous aider à en trouver un.

Souvent des primes d’assurance élevées…

C’ est là que cela fait mal en raison de la fréquence des sinistres, les taux facturés par les assureurs sont assez élevés. Celles-ci représentent généralement entre 3 et 5 % du montant de la transaction.

Cependant, les prix dépendent de la complexité du chantier et peuvent atteindre des hauteurs allant jusqu’à 10% de la quantité de travail. La prime est payée en une seule fois après l’enregistrement du contrat.

Trouver un assureur

Il n’est pas si facile de trouver une entreprise qui est prête à vous fournir cette assurance, dont ils craignent les coûts futurs. Parce que l’assureur s’engage à effectuer l’argent pour les réparations et doit attendre que l’entrepreneur soit responsable avant de pouvoir être indemnisé.

Pour vous aider à trouver un assureur, vous pouvez contacter des courtiers spécialisés si :

  • www.insurance dammage-ouvrage.com (possibilité d’effectuer une simulation du coût de l’assurance)
  • www.assuranceconstruction.com

Vous pouvez également consulter des comparateurs d’assurance qui vous permettent d’effectuer des simulations et des devis en fonction de la nature de votre projet :

  • Assurbook
  • LefarateurAssurance.com
  • Lelynx.fr

Répondre en cas de refus

Les assureurs ne délivrent pas facilement cette assurance, ou leurs taux sont inestimable. Mais dans la mesure où il est obligatoire, vous avez un remède – le bureau central des prix.

Cette possibilité est inscrite dans le code des assurances (art. 243-4). Si plus de deux entreprises ont refusé votre demande, ou si elles n’ont pas répondu au courrier recommandé avec accusé de réception depuis plus de 45 jours, vous pouvez consulter le bureau des prix. Envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception indiquant l’assureur que vous souhaitez être assuré dans l’assurance non-vie.

A savoir  : Le rôle de la BCT sera de déterminer la prime avec laquelle l’entreprise que vous choisissez vous assurera. Cependant, il ne peut pas choisir une entreprise pour vous assurer.

Vous devez fournir à l’assureur un dossier contenant les certificats d’assurance des entrepreneurs, des informations techniques sur le travail et l’informer de la réception de le travail et les problèmes que vous avez rencontrés.

Et lors de la signature du contrat, vérifiez qu’il ne contient pas de clauses abusives , telles que, par exemple, limiter à un certain montant d’indemnisation, ou exclure certaines interventions de la garantie.

Bureau de prix. Envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception indiquant l’assureur que vous souhaitez être assuré dans l’assurance non-vie.

A savoir  : Le rôle de la BCT sera de déterminer la prime avec laquelle l’entreprise que vous choisissez vous assurera. Cependant, il ne peut pas choisir une entreprise pour vous assurer.

Vous devez fournir à l’assureur un dossier contenant les certificats d’assurance des entrepreneurs, des informations techniques sur le travail et l’informer de la réception du travail et des problèmes que vous avez rencontré.

Et lors de la signature du contrat, vérifiez qu’il ne contient pas de clauses abusives , telles que limiter le montant des frais à un certain montant, ou exclure certaines interventions de la